Renault soumet son pacte de compétitivité

le 22/01/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

Le constructeur s'est engagé mardi à affecter à ses usines françaises la production de 80.000 véhicules supplémentaires par an pour ses partenaires Nissan ou Daimler si les syndicats signent l'accord de compétitivité qu'il leur propose. De tels volumes, jamais encore chiffrés, représenteraient 15% de la production française de Renault en 2012. En échange, le groupe compte geler les salaires en 2013 et limiter les hausses à 0,5% en 2014 et à 0,75% en 2015. Renault précise ne jamais avoir indiqué que «deux sites» pourraient être fermés en cas de non conclusion des négociations.

A lire aussi