Saint-Gobain vend les activités nord-américaines de Verallia

le 14/01/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Le siège de Saint-Gobain. Photo: Hamilton/REA

Saint-Gobain va vendre la partie nord-américaine de Verallia, sa filiale de conditionnement qu'il a dû renoncer à introduire en Bourse. Il a annoncé avoir reçu une offre "ferme et irrévocable" de l'irlandais Ardagh sur la partie nord-américaine de l'activité pour un montant de 1,694 milliard de dollars (environ 1,275 milliard d'euros). «Cette offre constitue une nouvelle étape de la stratégie de recentrage des activités du groupe sur les métiers de l'habitat», a explique Pierre-André de Chalendar, PDG de Saint-Gobain. «Le produit de la vente permettrait principalement de renforcer le bilan du groupe, tout en poursuivant sa politique ciblée d'acquisitions de taille petite ou moyenne.» Le groupe souffre du marasme qui sévit sur le marché européen de la construction, mais aussi dans le secteur automobile, auquel il est exposé via son activité vitrage. A la fin du premier semestre, l'endettement net est ressorti en hausse de 8,5% sur un an à 9,8 milliards d'euros. Vers midi, l'action Saint-Gobain s'adjuge 2,77% à 32,60 euros. Saint-Gobain espère boucler la cession de Verallia North America d'ici six à neuf mois. Le montant de l'offre représente 6,5 fois l'excédent brut d'exploitation (Ebitda) de l'activité en 2012, soit environ 261 millions de dollars.

A lire aussi