Bruxelles vise la concurrence sur le train à grande vitesse

le 10/01/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le quotidien indique que la Commission européenne prévoit une ouverture complète du marché domestique des passagers à partir de décembre 2019, ce qui passe par une concurrence pour les lignes nationales de TGV. Le texte en préparation «prône également, selon le quotidien, le renforcement de la séparation entre le gestionnaires d’infrastructures et l’exploitant ferroviaire». Le projet de Bruxelles «complique» ainsi la réforme ferroviaire envisagée par le gouvernement français. La «position dure» de la Commission «augure de négociations musclées avec certains Etats, notamment la France et l’Allemagne», souligne le quotidien.

A lire aussi