Le titre GDF Suez plonge après l’annonce d’un plan d'économie

le 06/12/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Photo: PHB/Agefi

L'action GDF Suez a chuté à un plus bas historique à la Bourse de Paris, l'énergéticien ayant prévenu la veille d'un recul de ses résultats en 2013 et 2014 par rapport à cette année en raison notamment de la crise européenne qui affecte la demande en gaz et électricité. GDF Suez a aussi annoncé un nouveau plan d'économies de 3,5 milliards d'euros à l'horizon 2015. A 12h30, le titre perd 11,69% à 15,22 euros, dans des volumes représentant plus de cinq fois leur moyenne quotidienne des trois derniers mois. GDF Suez vise un résultat net récurrent part du groupe compris entre 3,1 et 3,5 milliards d'euros en 2013 et 2014, contre un objectif de 3,7 milliards à 4,2 milliards d'euros confirmé pour 2012. «Le marché européen de l'énergie est en pleine transformation, on peut d'ailleurs dire qu'il est en crise», a déclaré lors d'une conférence de presse le PDG de GDF Suez Gérard Mestrallet. Evoquant le plafonnement des tarifs du gaz en France, Gérard Mestrallet a précisé que le manque à gagner pour le groupe s'élevait à quelque 185 millions d'euros sur l'ensemble de 2012, dont 165 millions au quatrième trimestre. La société a réalisé près de 25.700 embauches au cours des neuf premiers mois de 2012, dont 13.770 en CDI, pour environ 2.200 départs à la retraite et 5.600 départs volontaires. «Le groupe à la flexibilité pour gérer (son) adaptation sans problème et sans plan social» , a déclaré Gérard Mestrallet, précisant que GDF Suez, malgré son plan d'économies, recruterait au cours des trois prochaines « plusieurs dizaines de milliers de personnes ».

A lire aussi