L'EPR de Flammanville ira «jusqu'au bout»

le 06/12/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Le projet de réacteur nucléaire de nouvelle génération EPR de Flamanville ira «jusqu'au bout» en dépit des dépassements de coûts associés à sa construction, a déclaré jeudi matin le Premier ministre Jean-Marc Ayrault. «Ce qui fait que c'est cher, c'est parce que la sûreté, la sécurité sont mises au-delà de toutes les exigences qu'il y a jamais eues jusqu'à présent», a-t-il ajouté. Il doit entrer en service en 2016.

A lire aussi