L'automobile en France pourrait connaître sa pire année depuis 1997

le 03/12/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Photo: PHB/Agefi

Les immatriculations de voitures neuves en France ont chuté de 23% en novembre, leur neuvième mois de baisse d'affilée, et le marché automobile français risque de connaître en 2012 sa pire année en 15 ans si les ventes de décembre n'améliorent pas la dégradation observée sur onze mois. Le Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA) table désormais sur une baisse de 13% à 15% du marché en 2012, alors qu'au début de l'année il escomptait une baisse de 8% à 10%, puis à l'automne un repli d'au moins 12%. Les immatriculations de voitures du groupe Renault ont ainsi dégringolé de 33,5% en novembre en données brutes, et celles de PSA Peugeot Citroën de 22,9%. Opel (groupe General Motors ) s'inscrit de son côté en baisse de 30%, Ford en recul de 21,4% et Fiat en repli de 10,6%. Sur le mois, les immatriculations du groupe Volkswagen n'ont en revanche reculé que de 2,5%, et celles de sa marque Audi ont augmenté de 1%. Les immatriculations du coréen Hyundai Kia ont pour leur part encore bondi de 20,5%, dépassant sur onze mois la part de marché du groupe Fiat en France.

 

A lire aussi