Un minoritaire conteste en justice la recapitalisation de Baccarat

le 26/11/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Avec 5% du capital, Allan Green a assigné la société pour demander l'annulation de l'opération. La cristallerie a elle porté plainte pour délit d'initié

Allan Green ne désarme pas. L’investisseur, à la tête d’un peu moins de 5% du capital de Baccarat, a assigné fin octobre la cristallerie de Meurthe-et-Moselle devant le tribunal de commerce de Nancy afin d’obtenir l'annulation des résolutions relatives à l'augmentation de capital votées lors de l'assemblée générale extraordinaire du 28 juin dernier.

Cet actionnaire conteste depuis des mois les modalités de l’opération réalisée avec le fonds américain Catterton. L’augmentation de capital réservée de 27,5 millions d’euros s’est faite avec suppression du droit préférentiel de souscription, interdisant ainsi aux actionnaires de Baccarat de participer à l’opération et de compenser leur dilution. Le fonds américain détient désormais 22% du capital de Baccarat.

Selon Allan Green, dont la part est passée de 5,56% à 4,34%, le pacte conclu entre le Groupe du Louvre, actionnaire majoritaire de Baccarat (85% avant l’opération, 66% après), et Catterton, lui confère plusieurs avantages particuliers, notamment en cas de revente de tout ou partie des actions détenues par le fonds d’investissement. Le Groupe du Louvre n’aurait donc pas dû exercer ses droits de vote lors de l’AG du mois de juin, estime l’actionnaire minoritaire. Une position que conteste le Groupe du Louvre, assurant que les accords avec Catterton ne présentent pas d’avantage particulier. Une première audience de procédure est prévue pour la fin du mois de juin.

Des discussions visant à réconcilier les deux parties ont été tenues ces dernières semaines, afin de permettre à Allan Green d’investir aux côtés de Catterton, a indiqué à L’Agefi une source proche. Mais aucun consensus n’a pu être trouvé sur le niveau de participation du financier. Depuis, les relations entre les différents actionnaires se sont détériorées. Quelques jours après l’assignation devant le tribunal de commerce, le Groupe du Louvre a déposé plainte contre Allan Green pour délit d’initié.

Ce dernier avait remis fin 2011 une offre dans le cadre de la procédure compétitive d’ouverture du capital de Baccarat initiée par le Groupe du Louvre et avait donc eu accès à un certain nombre de données privilégiées. Quelques semaines après, il révélait avoir acquis hors marché un bloc d’environ 5% du capital de Baccarat.

Une source proche a indiqué à L’Agefi que l’Autorité des marchés financiers a ouvert parallèlement une enquête sur le capital de Baccarat.

A lire aussi