STMicroelectronics reste prudent sur son niveau d’activité fin 2012

le 24/10/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le chiffre d’affaires de 2,17 milliards de dollars au trimestre écoulé correspond à une hausse séquentielle de 0,9%. La marge brute reste sous pression

STMicroelectronics a annoncé cette nuit une hausse de son chiffre d'affaires au troisième trimestre, qu'il a imputée à la force de son portefeuille de produits présenté comme un atout lui permettant de surmonter la faiblesse de la demande.

Dans un communiqué publié après la clôture de la Bourse de New York, le fabricant européen de semi-conducteurs a fait état d'un chiffre d'affaires de 2,17 milliards de dollars, soit 0,9% de mieux qu'au trimestre précédent, et d'une marge brute de 34,8% au troisième trimestre. Les analystes tablaient en moyenne sur un chiffre d'affaires de 2,19 milliards de dollars et sur une marge brute de 35%, selon Thomson Reuters I/B/E/S.

STMicroelectronics avait dit anticiper une progression de 2,5% de son chiffre d'affaires par rapport au trimestre précédent, avec plus ou moins trois points de pourcentage. Il avait également dit prévoir une marge brute de 35,3%, avec plus ou moins 1,5 point de pourcentage. Le groupe a tout de même accusé une perte d'exploitation de 792 millions d'euros au trimestre écoulé, contre une perte de 207 millions au trimestre précédent.

Pour le quatrième trimestre, le groupe a dit anticiper «une relative stabilité du chiffre d'affaires de la Société par rapport au troisième trimestre compte tenu de la faiblesse de l'environnement macroéconomique qui s'est traduite par une diminution du niveau de nos prises de commandes». STMicro précise tabler sur une évolution de chiffre d'affaires comprise entre -5% et +2% par rapport au troisième trimestre et sur une marge brute autour de 32,0%, à plus ou moins deux points de pourcentage.

Le groupe, qui fabrique des puces pour l'automobile, les ordinateurs ou encore les téléphones, a annoncé à l'automne qu'il prévoyait de présenter en décembre un nouveau plan stratégique articulé autour de deux piliers, l'analogique et le numérique.

La coentreprise ST-Ericsson, détenue à parité avec le suédois Ericsson, a en parallèle enregistré au troisième trimestre 359 millions de dollars de ventes nettes et une perte pro forma de 190 millions de dollars. La coentreprise a dit s'attendre à ce que ses ventes soit quasi stables au quatrième trimestre sur une base séquentielle. Ses propriétaires ont indiqué début octobre avoir mandaté un conseil extérieur en vue d'étudier différentes options stratégiques.

A lire aussi