Menaces sur Gecina

le 24/10/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

«En interne, chez la foncière», selon le quotidien, on «craint de tomber aux mains de fonds spéculatifs», cela une fois que les banques espagnoles créancières des actionnaires actuels, en faillite, détiendront la majorité du capital. Gecina n’est dans ce cadre pas à l’abri de «ventes massives d’actifs». La foncière «attend de savoir à quelle sauce elle va être mangée».

A lire aussi