EADS/BAE : Paris défend ses intérêts patrimoniaux

le 09/10/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

Le gouvernement français entend préserver les intérêts patrimoniaux de l'Etat actionnaire dans le cadre des négociations sur le projet de fusion entre EADS et BAE Systems, a déclaré le ministre de l'Economie Pierre Moscovici. «EADS est une entreprise dans laquelle nous sommes actionnaires, c'est une originalité et nous voulons la défendre», a ajouté le ministre, à quelques heures d’une réponse d’EADS et de BAE sur l’issue des discussions.

A lire aussi