Le premier actionnaire de BAE opposé à la fusion avec EADS

le 08/10/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Le premier actionnaire de BAE Systems, Invesco Perpetual, a dressé une longue liste d'objections à la fusion du groupe de défense britannique avec EADS, citant notamment des craintes d'ingérence des Etats ou encore une absence de pertinence stratégique de l'opération. Invesco Perpetual, qui dit détenir 13,3% des actions ordinaires de BAE, ajoute qu'un rapprochement avec EADS aurait un impact négatif sur les positions de BAE Systems aux Etats-Unis, où le groupe a accès à des contrats jugés sensibles en matière de sécurité.

A lire aussi