La fusion avec BAE bonne pour l'indépendance d'EADS, estime Berlin

le 26/09/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

 Une fusion entre EADS et BAE Systems devrait permettre de réduire l'influence politique qui a souvent pesé sur la maison mère d'Airbus, a estimé mercredi le vice-ministre allemand de l'Economie. Interrogé à l'issue d'une audition du président exécutif d'EADS, Tom Enders, devant une commission parlementaire à Berlin, Hans-Joachim Otto a également jugé que le ratio de valorisation de 60-40 retenu pour le projet de fusion semblait désavantager EADS. Tom Enders avait déclaré peu auparavant qu'un tel ratio lui semblait juste.

A lire aussi