Universal pourra acheter EMI s’il cède des actifs

le 21/09/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

La Commission européenne a rendu ce matin une décision favorable mais assortie de conditions.

Le siège d'EMI à Londres. Photo: Chris Ratcliffe/Bloomberg

Les autorités antitrust européennes ont autorisé vendredi Universal Music Group (UMG) à racheter les activités de musique enregistrée d'EMI pour 1,9 milliard de dollars (1,5 milliard d'euros), la filiale de Vivendi s'étant engagée à vendre plusieurs des principaux labels d'EMI et certains des siens.

La Commission européenne précise que ces cessions, qui incluent les labels Parlophone, Chrysalis, Mute et EMI Classics du britannique ainsi que Sanctuary et Co-op Music, aujourd'hui propriété d'UMG, ont apaisé les craintes suscitées par la part de marché combinée du nouvel ensemble.

A lire aussi