Les groupes automobiles nippons souffrent en Chine

le 20/09/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

Les manifestations anti-japonaises des derniers jours en Chine ont entraîné une perte de production de 250 millions de dollars (193 millions d’euros) pour les constructeurs automobiles nippons, Nissan en tête. L'escalade du contentieux entre les deux pays sur la propriété des îles Senkaku-Diaoyu a amené Nissan mais aussi Toyota et Honda à fermer temporairement leurs usines en Chine. Les groupes japonais redoutent désormais une baisse de leurs ventes sur le premier marché mondial.

A lire aussi