Un deuxième réacteur nucléaire belge en danger

le 13/09/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

D’après l'autorité belge de régulation du secteur nucléaire (AFCN), des signes de fissures potentielles ont été révélés par des tests pratiqués sur la cuve de Tihange 2, réacteur exploité par Electrabel, filiale de GDF Suez, situé dans le sud de la Belgique. Les signes seraient toutefois moins importants que ceux détectés sur le réacteur Doel 3, également géré par Electrabel et dont l'arrêt pour maintenance a été prolongé le mois dernier.

A lire aussi