PSA Peugeot Citroën ne peut pas faire l’économie d’une restructuration

le 11/09/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Le rapport Sartorius a été remis ce matin au gouvernement.

Emmanuel Sartorius et Arnaud Montebourg, le 11 septembre 2012. Photo: Pascal Sittler/REA

Le rapport remis au gouvernement sur la situation financière de PSA Peugeot Citroën estime que le constructeur ne pouvait pas faire l'économie du plan de restructuration annoncé, tout en déplorant que la décision du groupe de fermer le site d'Aulnay plutôt que celui de Madrid pour réduire ses capacités de production ait été décidée sans réflexion d'ensemble sur les sites industriels du groupe.

Dans son rapport présenté mardi aux syndicats et aux élus concernés par le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg, l'expert Emmanuel Sartorius souligne que PSA se trouve aujourd'hui «dans une situation difficile», en raison de la chute du marché automobile européen et de son profil de constructeur généraliste. «La nécessité, dans son principe, d'un plan de réorganisation des activités industrielles et de réduction des effectifs n'est malheureusement pas contestable, écrit le rapport. Dans l'immédiat, PSA doit d'urgence redresser la situation (...) il doit aussi convaincre que son plan de restauration de son équilibre financier est le gage d'un redressement durable

A lire aussi