L'insolente santé de Richemont surprend le marché

le 07/08/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le groupe suisse table sur une hausse de 20% à 40% de son résultat opérationnel et de son bénéfice net pour son premier semestre clos fin septembre

Richemont promet de faire bien mieux que LVMH! Le géant suisse du luxe a annoncé que son résultat d’exploitation et son bénéfice net devraient bondir de 20% à 40% pour son premier semestre clos fin septembre. Une nouvelle saluée par un bond du titre de 5,17% à 58,95 francs suisses, renouant avec un plus haut de quatre ans. Les chiffres ne seront dévoilés que le 9 novembre. Sur les six premiers mois de l’année, LVMH a récemment publié une hausse de 20% de son résultat opérationnel courant et de 28% de son résultat net. Tandis que PPR affichait un rebond de 30% du résultat opérationnel courant de son pôle luxe. Il faudra attendre le 31 août pour connaître les performances d’Hermès.

Le groupe suisse anticipe cette performance en raison de la forte croissance (+24%) de son chiffre d’affaires sur les quatre premiers mois du semestre (avril à juillet) et de 13% à changes constants. Des performances en ligne avec celles du numéro un mondial, LVMH. Sur le deuxième trimestre calendaire (avril à juin), le groupe de Bernard Arnault a enregistré une hausse de 26% de ses ventes, mais une croissance organique de 10%, en ralentissement par rapport au 14% du premier trimestre, sa division montres & joaillerie marquant un net déclin passant de +17% au premier trimestre à 9% au deuxième. Pour sa part, PPR a vu les ventes de son pôle luxe croître de 17,4% en comparable au deuxième trimestre, tandis qu'Hermès affichait une croissance organique de 13,4% au deuxième trimestre.

Richemont prévient néanmoins que des facteurs d’incertitude subsistent sur les deux derniers mois du semestre, notamment en termes d’évolution des changes dont l’impact peut être significatif sur le résultat net. «L’effet change est le principal moteur, en particulier sur les marges, car les coûts sont en euros ou en francs suisses, mais la majorité des ventes est réalisée en dollars», rappelle Bank Vontobel. Le chiffre d’affaires sur cinq mois, dévoilé lors de l’assemblée générale du 5 septembre, permettra d’affiner la tendance. Pour le moment le consensus Bloomberg anticipe une hausse de 18% du résultat d’exploitation et de 33% du résultat net.

En 2012, Richemont a réalisé 42% de son chiffre d’affaires en Asie-Pacifique, région la plus dynamique du groupe, avec un bond de 46% des ventes à changes constants en un an. L’an dernier, les montres ont représenté la moitié du chiffre d’affaires et la joaillerie un quart.

A lire aussi