Le patronat appelle l'Etat à un «choc de compétitivité»

le 19/06/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

Plusieurs grands patrons français invitent le nouveau gouvernement de gauche à réduire le coût du travail afin de provoquer un «choc de compétitivité» permettant de rebâtir l'industrie française en déclin. Dans un «Point de vue» publié dans Les Echos, ils souhaitent à moyen terme une flexibilité accrue du travail, à travers des «accords de performance» et une formation professionnelle adaptée à la demande des entreprises. Sur le temps long, ils réclament le maintient du crédit impôt recherche, et du soutien à l'innovation en général, ainsi que l'investissement dans des sources d'énergies peu coûteuses et faiblement polluantes, notamment dans le nucléaire.

A lire aussi