L’optimisme des dirigeants du Stoxx 600 s’accroît sur le marché actions

le 06/06/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les achats de titres réalisés par les administrateurs des grandes entreprises cotées ont bondi de 50% à 42 millions d’euros le mois dernier

Le Stoxx 600 sur le site de Bloomberg. Photo: PHB/Agefi

Les dirigeants ou administrateurs des grandes entreprises européennes cotées font preuve depuis quelques semaines d’un regain de confiance concernant l’évolution du marché actions. Selon les chiffres récemment publiés par Deutsche Bank, les achats de titres effectués par ces initiés ont en effet bondi de 50% à 42 millions d’euros le mois dernier, leurs ventes de titres ayant dans le même temps reculé de 35%. Celles-ci étaient début avril au plus haut depuis le printemps 2010, alors que le courant acheteur avait atteint en mars un plancher de deux ans.

«Entre le 9 et le 29 mai derniers, nous avons observé des achats internes significatifs de titres sur 93 sociétés de l’indice Stoxx 600, alors que seulement 38 entreprises ont déclaré des ventes d’actions de la part de leurs dirigeants», précisent les stratèges de la banque, en notant que cette tendance correspond à la fin de la saison de publication des résultats trimestriels. Ce mouvement acheteur est néanmoins resté au mois de mai en-dessous de sa moyenne à long terme de 47 millions d’euros. D’un point de vue sectoriel, ce flux a concerné au premier chef les groupes de matières premières, de distribution et de télécoms.

Globalement 23% des sociétés composant l’indice Stoxx 600 ont fait l’objet d'achats internes de titres, soit 138 entreprises (voir graphique). Mais cet intérêt a été bien plus marqué dans certains pays d’Europe du Sud (80% des entreprises concernées au Portugal, environ 35% en Espagne et en Italie) ainsi qu’en Suède et en Norvège. Les administrateurs des entreprises grecques, irlandaises ou danoises n’ont en revanche procédé à aucun achat significatif depuis fin avril, le flux acheteur étant demeuré inférieur à la moyenne européenne en Autriche, en Suisse ou en France.

achats de titres en interne
ZOOM
achats de titres en interne

A lire aussi