Compagnie des Alpes se donne les moyens de préserver sa compétitivité

le 25/05/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Grâce à une bonne saison d’hiver, la capacité d’autofinancement du groupe de loisirs a progressé de 5,5% au premier semestre 2011-2012

Une saison de ski «très satisfaisante» a eu un impact favorable sur les résultats semestriels de Compagnie des Alpes, dont la division domaines skiables a représenté 83% du chiffre d’affaires entre octobre 2011 et mars 2012. La hausse hors taxes de 2% de la recette moyenne par journée-skieur a permis au résultat d’exploitation de cette division de progresser de 4,4% à 131 millions d’euros, après retraitement d’une indemnité exceptionnelle de 7,1 millions reçue l’an dernier suite au dénouement du sinistre du Vanoise Express.

Le résultat d’exploitation des parcs de loisirs est déficitaire de 52,6 millions, mais cette perte, habituelle sur la période, ressort en légère diminution par rapport aux -54,1 millions du premier semestre 2010-2011, ce qui constitue «une performance appréciable dans un contexte d’investissement», soulignent les analystes d’Oddo Securities. Après l’ouverture d’un musée Grévin à Montréal début 2013, Grévin Prague suivra en 2014.

A périmètre comparable et hors Vanoise Express, la marge d’exploitation du groupe augmente donc au total «de plus d’un point à 19,2%». En hausse de 5,5%, sa capacité d’autofinancement atteint 92,4 millions, permettant de poursuivre l’amélioration de la structure de bilan. Le ratio de dette nette sur capitaux propres ressort ainsi à 36% à fin mars 2012 contre 37,5% un an plus tôt et 46% au 30 septembre 2011, l’ensemble des covenants bancaires étant respecté.

Certains analystes craignent, pour la division parcs de loisirs, la concurrence de Disneyland Paris qui célèbre ses 20 ans. Mais le groupe estime avoir les moyens de préserver sa compétitivité, en pratiquant une politique de prix différenciée en fonction des saisons et des types de clientèle (préventes et promotions ciblées), ce qui lui permet «d’optimiser son rendement tarifaire».

Compagnie des Alpes table sur une hausse d’environ 5% des recettes des remontées mécaniques sur l’ensemble de l’exercice. Si de mauvaises conditions météo ont pénalisé la fréquentation des sites de loisirs depuis début avril, cette division enregistre 55% de son chiffre d’affaires sur la saison d’été. Elle devrait alors bénéficier d’un rattrapage lié «au lancement d’une nouvelle attraction chez Parc Astérix, aux festivités du 25e anniversaire du Futuroscope et à la rénovation récente des parcs Walibi».

A lire aussi