La branche incinération d'E.ON suscite peu d'intérêt

le 23/05/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Le groupe de services collectifs E.ON attire peu d'acheteurs pour sa branche de production d'énergie à partir de déchets, les offres potentielles étant peu susceptibles de dépasser la fourchette des 800 millions à 1 milliard d'euros. Quatre entités devraient présenter leurs offres d'ici au 8 juin, les favoris étant Morgan Stanley Infrastructure, filiale de la banque d'affaires Morgan Stanley, et le groupe suédois de capital-investissement EQT.

A lire aussi