Le mandat du président Joël Séché à la tête de la Saur contesté par le FSI

le 17/04/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Le mandat de Joël Séché à la tête de la Saur n'est plus justifié au-delà de son échéance prévue le 27 mai, a estimé mardi le Fonds stratégique d'investissement (FSI), qui détient 38% du capital du numéro trois français du traitement de l'eau. Cette déclaration intervient alors que Séché Environnement , également présidé par Joël Séché et qui possède un tiers du capital de la Saur, a déclaré en fin d'année dernière être déterminé à exercer une option d'achat auprès du FSI afin de prendre le contrôle de la société.

A lire aussi