Compass anticipe une stagnation de sa marge opérationnelle au premier semestre 2012

le 28/03/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La croissance des ventes va ralentir sur les six premiers mois de cette année. Le groupe de restauration souligne les difficultés en Europe et au Royaume-Uni

Compass prévient le marché que ses ventes vont ralentir sur son premier semestre, clos fin mars. «A périmètre comparable, la croissance des revenus est positive, bien qu’elle soit inférieure aux niveaux du premier semestre 2011», constate le groupe de restauration collective. Un an plus tôt, les ventes avaient progressé de 10,8%, dont 5,7% en organique.

Pour les six premiers mois de l’exercice 2012, Compass table sur une croissance de 8,5% de son chiffre d’affaires (8% au premier trimestre), dont près de 5% en organique (comme au premier trimestre), grâce aux bonnes performances en Amérique du Nord et dans les marchés émergents. En revanche, l’activité au Royaume-Uni et dans certains pays d’Europe pèsera.

La marge opérationnelle du groupe est attendue «au même niveau» que l’an dernier, soit 7,2%. L’annonce de cette stabilité «est légèrement décevante, mais les bases de comparaison deviennent de plus en plus difficiles», note l’analyse crédit de Natixis. Cette anticipation «pourrait décevoir», ajoute un analyste de Shore Capital, estimant en revanche l’activité «légèrement mieux qu’attendu».

En Amérique du Nord (43% des ventes 2011), Compass table sur une croissance interne de 7% et sur une progression de 20 points de base de sa marge, soit 8,3%. En Europe, les volumes d’activité en comparable restent inférieurs à ceux du premier semestre 2011. Et si le Japon continue de se redresser depuis Fukushima, sa rentabilité reste inférieure à celle d’il y a un an.

Pour ces deux zones, la croissance organique est attendue légèrement négative, tandis que la marge opérationnelle devrait reculer de 20 points de base. En revanche, les pays émergents tirent les résultats de Compass, avec une croissance attendue du chiffre d’affaires de 19%, dont 12% en organique. Mais en raison des investissements de croissance, la marge opérationnelle devrait rester stable.

Pour 2012, le message du groupe « sonne un peu moins positivement qu’à la fin du premier trimestre», juge Bryan Garnier. Compass souligne «l’incertitude économique actuelle susceptible de peser sur l’activité à périmètre comparable dans certaines régions». Sur l’ensemble de l’exercice, Raymond James anticipe une croissance organique de 3,3%,(contre +5,4% l’an dernier) et un gain de 10 points de base de marge opérationnelle (6,9% en 2011). Son principal concurrent, Sodexo, mise sur une croissance organique de ses ventes de 5 à 8%.

A lire aussi