Total examine ses options face à la fuite en mer du Nord

le 27/03/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

Christophe de Margerie, président-directeur général de Total (photo REA)

Le pétrolier a déclaré mardi examiner toutes ses options pour faire face à la fuite de gaz survenue sur sa plate-forme de Elgin-Franklin en mer du Nord, y compris creuser un puits de secours, une opération qui pourrait prendre six mois. «Nous prévoyons de décider d'un plan dans les jours à venir», a déclaré à Reuters David Hainsworth, responsable sécurité, santé et environnement chez Total Exploration & Production UK. Le groupe, qui a cessé la production de ce gisement et évacué son personnel sur place, affirme que cette fuite n'a «pas d'impact significatif sur l'environnement» à ce stade, avec 30m3 de boues de forage et/ou de produits légers repérés. Le cours de Bourse a chuté mardi de 5,96% à 38,56 euros.

A lire aussi