Areva cherche des partenaires au cas par cas pour ses mines

le 02/03/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Devant le siège d'Areva. Photo: PHB/Agefi

Une ouverture du capital de la filiale minière d'Areva n'est pas programmée mais le groupe continue de rechercher des partenaires pour ses gisements d'uranium au cas par cas, a déclaré Luc Oursel, le président du spécialiste public du nucléaire. La filialisation des mines d'Areva, autorisée par décret fin 2011, a été décidée comme un préalable à l'examen de différents scénarios stratégiques et financiers visant à assurer le développement de cette activité. Le groupe a annoncé vendredi la signature d'un protocole de vente de sa participation de 27,94% dans le projet minier canadien Millennium à la société Cameco Corporation pour un montant de 150 millions de dollars canadiens, soit 112 millions d'euros. Cette opération s'inscrit dans le cadre d'un plan stratégique présenté fin 2011 qui prévoit au moins 1,2 milliard d'euros de produits de cessions sur la période 2012-2013. Areva a aussi annoncé, s'être mis d'accord avec le Fonds stratégique d'investissement (FSI) en vue de lui céder sa participation de 26% dans la société minière Eramet pour un montant de 776 millions d'euros. «Il est exact que tout ne se fera pas en cash, une partie se fera en titres», a déclaré sur BFM Augustin de Romanet, directeur général de CDC, actionnaire majoritaire du FSI.

A lire aussi