Avis de turbulences jusqu’en 2013 pour Vivendi

le 01/03/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Le siège de Vivendi. Photo: Antoine Antoniol/Bloomberg.

Vivendi s'attend à traverser deux années de turbulences face aux pressions concurrentielles accrues sur le marché français de la téléphonie mobile, qui devraient peser sur les marges de sa filiale SFR. «2012 et 2013 seront des années plus difficiles que 2011. Il faudra attendre 2014 pour retrouver une belle croissance», a déclaré jeudi le président du directoire, Jean-Bernard Lévy. Le conglomérat table ainsi sur un résultat net ajusté de plus de 2,5 milliards d'euros en 2012, en repli par rapport aux 2,95 milliards dégagés en 2011, un résultat record pour Vivendi. Il n'a pas fourni de prévision chiffrée pour l'année 2013. L'action Vivendi chutait de 7,51% en fin de matinée à la Bourse de Paris, ce qui en faisait de loin la plus forte baisse de l'indice CAC 40 (-0,27%). Vivendi anticipe pour 2012 un recul de 12% à 15% de l'Ebitda de SFR qui a perdu 200.000 clients dans le mobile sur les deux premiers mois de l'année, soit 1% de l'ensemble de son parc. Vivendi va adapter sa politique de dividende en ne versant plus qu'un euro par action en numéraire au titre de 2011 - contre 1,40 euro pour l'exercice 2010 - plus une action gratuite par 30 actions détenues.

A lire aussi