Alibaba veut reprendre les pleins pouvoirs au sein de sa filiale hongkongaise

le 22/02/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le groupe actif dans le e-commerce poursuit dans le même temps des discussions avec Yahoo en vue du rachat d'une partie de sa participation

Quatre ans après son introduction en Bourse, Jack Ma veut retirer Alibaba.com de la cote. Le président d'Alibaba, géant du commerce éléctronique en Chine via Taobao notamment, compte verser jusqu'à 19,6 milliards de dollars de Hong Kong (1,88 milliard d'euros) pour racheter les minoritaires de sa filiale hongkongaise. A 13,50 dollars l'action pour la participation de 27% qui lui échappe encore, le groupe offre une prime de 46% sur le cours de clôture de mardi.

En agissant de la sorte, Alibaba mettrait fin à une spirale boursière qui affecte la réputation de la compagnie et le moral des salariés, a reconnu sa directrice financière Maggie Wu lors d'une conférence téléphonique. Et pour cause : le cours de l'action Alibaba.com a fondu de 44% au cours des douze derniers mois, sous-performant ses concurrents locaux tels que Baidu et Tencent. Pour financer l'opération, le groupe a obtenu un crédit bancaire de 3 milliards de dollars (2,26 milliards d'euros) auprès de six établissements : ANZ, Credit Suisse, DBS, Deutsche Bank, HSBC et Mizuho, selon plusieurs sources citées par les agences de presse.

«En sortant sa filiale de la cote, la maison mère aura plus de souplesse pour réorganiser ses actifs, et cela favorisera également les discussions avec Yahoo», estime Dundas Deng, analyste chez Guotai Junan Securities cité par Bloomberg. Depuis le départ en septembre de Carol Bartz de la direction de Yahoo, Alibaba a accentué ses efforts pour tenter de racheter une partie de la participation de 40% détenue par le groupe américain. En vain pour le moment.

Maggie Wu a toutefois précisé que l'offre faite aux minoritaires d'Alibaba.com était «sans lien» avec les négociations avec Yahoo. Et à ceux qui voient dans cette manœuvre une préparation à la propre introduction en Bourse d'Alibaba, la directrice financière a rétorqué qu'une telle opération ne se déroulerait pas avant «plusieurs années». Libéré des pressions de la cotation, Alibaba.com espère remonter rapidement la pente, comme l'a souligné Jack Ma. La filiale a vu son bénéfice décliner de près de 6% au quatrième trimestre, à 386 millions de yuans (46 millions d'euros). Du jamais vu au sein de la filiale hongkongaise depuis plus de deux ans.

A lire aussi