Billabong consent à étudier les nouvelles avances de TPG Capital

le 21/02/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La cible est parvenue à imposer la vente de l’un de ses fleurons et étudie la nouvelle offre de 624 millions d’euros du fonds texan

Vitrine Billabong photographiée en 2007 en Australie. Photo: Jeremy Piper/Bloomberg

Billabong est dans la ligne de mire de TPG Capital, et le fonds texan entend bien ne pas laisser filer sa proie. Après un week-end de réflexion seulement, TPG est ainsi revenu à la charge dès hier avec une nouvelle proposition au fabricant et détaillant australien de produits liés aux sports de glisse. Comme la semaine passée, le prétendant propose 3 dollars par titre, valorisant la cible à quelque 765 millions de dollars australiens, l’équivalent de 624 millions d’euros.

Mais les conditions de l’offre ont évolué. Car Billabong avait immédiatement rejeté l’offre hostile la semaine passée en indiquant qu’il souhaitait fermer 150 de ses 670 points de vente en nom propre et céder la participation de 50% détenue dans la marque de montres Nixon, une part valorisée à 216 millions d’euros. Nixon est l’un des fleurons des actifs de Billabong, s’en défaire permettra au groupe australien d’alléger le poids de sa dette.

Or, l’offre initialement dévoilée par TPG était conditionnée à l’absence de vente d’actifs par Billabong. Ce dernier fermait donc la porte aux discussions en faisant valoir sa stratégie de développement indépendant. Las, Billabong a indiqué hier matin que son conseil d’administration avait reçu une offre indicative qui n’empêchait pas la cession de Nixon. Une offre qui reste soumise particulièrement à un examen approfondi des comptes et à une recommandation unanime de la part du conseil d'administration de Billabong.

Dès lors, ce dernier, qui a indiqué avoir mandaté Goldman Sachs en tant que conseiller financier, a immédiatement revu sa position en avançant qu'il allait étudier la nouvelle proposition de TPG Capital.

Le titre Billabong a bondi depuis la divulgation des avances de TPG, de 1,79 à un plus haut de 2,93 dollars australiens en séance hier. Il a finalement gagné hier 8% à 2,83 dollars. Certes, TPG déclare son intérêt alors que la valorisation a fondu depuis un an, quand l’action se négociait à 9 dollars. Sur fond de morosité du consommateur au sein des principaux marchés de Billabong que sont l’Australie et les Etats-Unis, le cours a particulièrement plongé de 44% le 19 décembre dernier quand la société a averti que son résultat net semestriel pourrait bien accuser un recul de 25%.

Hier, l’analyste de Deutsche Bank Michael Simotas se félicitait d’un intérêt confirmé de TPG, qui avait de quoi «concrètement soutenir le cours».

A lire aussi