Le marché automobile européen file droit vers une cinquième année de repli

le 17/02/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le volume des immatriculations a chuté de 7,1% en janvier selon l’Acea. Même le marché allemand éprouve le besoin de reprendre son souffle

Le marché automobile européen n’est pas sorti de l’impasse en ce début d’année. Sur fond de morosité du consommateur, il file tout droit vers un cinquième exercice consécutif de baisse. Après avoir cédé 1,7% en 2011, à 13 millions de véhicules, le volume des immatriculations au sein des Vingt-Sept (hors Malte) a en effet selon l’Association des constructeurs européens d’automobiles (Acea) reculé de 7,1% le mois dernier sur un an, à près de 969.000 unités. Il s’agit du quatrième mois de baisse de suite, et du plus fort taux de recul depuis juin 2011. Encore janvier a-t-il compté cette année en moyenne un jour ouvrable de plus, comme le précise l’Acea.

Pas un observateur ne mise sur une progression du marché automobile européen cette année. En janvier, Renault tablait sur un repli de 3%, la société de recherche JD Power prévoyant une baisse voisine de 7%. Le patron de PSA Peugeot Citroën Philippe Varin a visé mercredi un retrait de 5%.

Pour le premier mois de l’année, comme un symbole, même le marché allemand a éprouvé le besoin de reprendre son souffle (-0,4%) après avoir été le seul parmi les grands marchés à afficher un gain en 2011. Volkswagen (+0,7%) concède ainsi une pause, avec tout de même une part de marché de 23,9%, supérieure de 1,9 point à celle de janvier 2011. Dès lors, comme le souligne l’analyste de IHS Automotive Ian Fletcher, «ce sont les constructeurs les plus dépendants envers les petits modèles et envers leurs marchés domestiques, comme les Français et Fiat, qui ont le plus souffert» le mois passé. Le groupe italien abandonne 16,2% dans un marché en repli de 16,9%, alors que la chute de 20,7% du marché hexagonal entraîne dans son sillage des baisses respectives de 14,9 et 25,2% pour PSA et Renault.

immatriculations européennes en baisse
ZOOM
immatriculations européennes en baisse

A lire aussi