La gouvernance d’Areva mise en cause dans le dossier Uramin

le 13/02/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le comité d'administrateurs indépendants chargé d'enquêter sur le rachat controversé d'Uramin par Areva devrait conclure demain à une « gouvernance défaillante », affirme le Journal du Dimanche, citant une source proche du groupe. René Ricol, chargé en 2010 par Nicolas Sarkozy de réaliser un audit sur les comptes du géant nucléaire français, penche pour la même thèse, même s'il n'accuse pas Anne Lauvergeon, l'ex-présidente de son directoire.

A lire aussi