Les fissures de l’A380 pourraient coûter jusqu’à 100 millions d’euros

le 13/02/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Réparer les fissures apparues sur les ailes des très gros porteurs Airbus A380 pourrait coûter jusqu'à 100 millions d'euros au constructeur aéronautique, a rapporté Der Spiegel hier. L’identification et la réparation des fissures sur les 69 appareils déjà en service coûteraient en elles-mêmes dans les 70 millions d'euros, une trentaine de millions étant ensuite imputables à une modification des procédures de production.

A lire aussi