Inside Secure profite de l’éclaircie pour relancer son introduction en Bourse

le 07/02/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Prévue en juin 2011 et reportée, l'opération constituera la plus importante levée de fonds à Paris depuis Medica en 2010

Site web de Inside Secure. Photo: PHB/agefi

Inside Secure retente sa chance. Contrainte en juin 2011 de rebrousser chemin en raison de la nervosité du marché, la société de puces électroniques «sans contact» pour téléphone mobile et de solutions de paiement sécurisé relance son introduction à la Bourse de Paris. Le document de référence actualisé a été déposé le 24 janvier auprès de l’Autorité des marchés financiers et le groupe dévoile ce matin les modalités de l’opération.

Mené par BNP Paribas et Natixis, le placement devrait porter sur un montant global d’environ 80 millions d’euros, par émission de nouvelles actions. Avec 17,89% du capital, Sofinnova est le premier actionnaire d’Inside Secure, suivi du fonds des Flandres Gimv (13,78%) et du Fonds stratégique d’investissement (6,94%).

Cette introduction en Bourse constituera la plus importante levée de fonds à Paris depuis Medica début 2010. Et constitue le vrai test pour le marché parisien alors que les quelques opérations lancées ces dernières semaines ne concernaient que des sociétés de biotechnologies, un secteur qui bénéficie d’une dynamique particulière.

La réussite de l’opération permettra de dire si l’embellie constatée depuis fin 2011 sur les marchés actions est suffisamment fondée pour véritablement rouvrir le marché des IPO. Le CAC 40 reste 12% en dessous de son niveau de juin 2011. Mais il vient de regagner 22% depuis le plus bas de septembre 2011 et se trouve dans une dynamique haussière.

Pour convaincre les investisseurs, souvent plus enclins en début d’année à s’engager sur de nouveaux dossiers, la direction d’Inside Secure, forte du récent accord conclu avec le géant Intel, mettra en avant les perspectives de croissance du chiffre d’affaires. En 2011, celui-ci a atteint 151 millions d’euros, en baisse de 3% en données pro forma. Ce repli masque une envolée des ventes de puces pour téléphones mobiles NFC, passées en un an de 1,38 million à 46,9 millions d’euros, annulée par une baisse de 49% des ventes pro forma des paiements sécurisés, en raison du ralentissement du marché américain du paiement sans contact en prévision de la migration future vers un nouveau standard.

En 2014, Inside Secure prévoit 400 millions d’euros de chiffre d’affaires et estime que cette croissance permettra le point mort opérationnel au cours des derniers mois de 2012. La société perdra néanmoins encore de l’argent pour l’ensemble de 2012.

A lire aussi