Procter & Gamble pénalisé par une dépréciation et les matières premières

le 27/01/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Le bénéfice net de Procter & Gamble a chuté de 49% au dernier trimestre 2011, en raison d'une charge de dépréciation passée au titre de ses activités produits pour salons de beauté professionnels. Il s'élève à 1,69 milliard de dollars. Hors cette charge, il recule de 3%, la croissance des ventes et les réductions de coûts n'ayant pas suffi à compenser l'impact du renchérissement des prix des matières premières.

A lire aussi