Shell se retire du Kurdistan pour conserver ses intérêts en Irak

le 17/11/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Royal Dutch Shell s’est retiré des discussions de développements pétroliers avec les autorités régionales du Kurdistan afin de protéger ses investissements dans le Sud de l’Irak et notamment une opération potentielle de 17 milliards de dollars dans le gaz naturel, indique le journal qui cite des personnes proches. L’Irak avait déjà menacé ExxonMobil de lui retirer un champs pétrolier s’il concluait un contrat avec le Kurdistan.

A lire aussi