L'offre de Dassault sur le Rafale n'est pas "compétitive" selon les Emirats arabes

le 16/11/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Les Emirats arabes unis, qui ont mené des négociations avec Dassault Aviation pour l'achat d'au moins 60 avions de combat Rafale, ont déclaré que les pourparlers étaient arrivés à un point de blocage. "Dassault semble ne pas avoir conscience que toutes les bonnes volontés politiques et diplomatiques du monde ne peuvent permettre de surmonter des termes commerciaux qui ne sont pas compétitifs et à partir desquels on ne peut travailler", a déclaré dans un communiqué le prince héritier d'Abou Dhabi, le cheikh Mohammed bin Zayed.

A lire aussi