L’arrivée de Costco devrait peu peser à court terme sur la distribution

le 19/09/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le groupe américain, dédié aux professionnels et aux particuliers après adhésion payante, négocie déjà des projets en région parisienne

Les distributeurs français doivent-ils craindre l’arrivée prochaine de l’américain Costco? CB Richard Ellis a reçu un mandat du distributeur américain pour acquérir des sites en France. Costco offre un modèle inconnu ici, à la fois cash & carry et hypermarché, destiné aux professionnels comme aux particuliers, après cotisation annuelle de 50 à 100 dollars.

Au regard de son modèle minimaliste et de sa politique de prix bas, Costco va secouer la distribution française. Sur son exercice 2010 (clos fin août), Costco a dégagé plus de 76 milliards de dollars (55 milliards d’euros) de chiffre d’affaires, pour une marge brute de 10,8%, et une marge opérationnelle de 2,7%. Alors que Carrefour affiche des marges respective de 22,1% et 3,3%, et Casino de 25,2% et 4,5%.

Néanmoins, «la montée en puissance de Costco en France devrait être assez lente compte tenu du rythme d’ouvertures annoncé [2 à 3 magasins par an], note Aurel BGC.[Ses] moyens financiers pourraient éventuellement lui permettre d’accélérer son implantation en cas de succès». Le groupe américain disposait de plus de 6 milliards de dollars (4,5 milliards d’euros) de cash et équivalents fin mai 2011.

«Le risque à court terme est relativement faible pour les distributeurs français, sauf pour les magasins qui seront en concurrence frontale dans la même zone de chalandise. Carrefour et Auchan sont probablement les plus exposés, poursuit Aurel BGC. L’arrivée de ce concurrent pourrait pousser Carrefour à développer en France son concept brésilien Atacadao, assez similaire, et qui affiche une excellente performance au Brésil». Carrefour s’est refusé à tout commentaire.

Cette arrivée «serait naturellement négative pour les acteurs présents en France, y compris Metro, explique Raymond James. Mais les freins législatifs (autorisations) et la taille limitée des activités de Costco au Royaume-Uni ne militent pas en faveur d’un bouleversement du paysage concurrentiel français à moyen terme».

Le groupe américain prévoit de s’implanter dans toutes les grandes agglomérations avec des dossiers déjà en cours en région parisienne, et pourrait ouvrir un entrepôt au plus tôt fin 2012. Costco préférerait acheter des terrains et bâtir ses propres bâtiments, mais n’exclut pas la location à long terme. Les magasins Costco ont habituellement une surface de 12.000 à 14.500 m² pour des terrains de 2,5 à 6 hectares. Aussi, « trouver le foncier sera difficile», confie un gérant.

A lire aussi