Areva et EDF entament une nouvelle lune de miel

le 26/07/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Luc Oursel, nouveau patron du groupe nucléaire veut «écrire une nouvelle page» avec EDF. La montée de l'électricien au capital n'est pas d'actualité

A l’occasion de l’installation du Comité stratégique de filière nucléaire, Areva et EDF se sont officiellement réconciliés. Depuis un mois à la tête d’Areva, Luc Oursel a manifesté sa volonté «d’écrire une nouvelle page» avec EDF. Une ère de détente après les rapports houleux entre Anne Lauvergeon, ancienne patronne du groupe nucléaire, et Henri Proglio, PDG d’EDF. Un état d’esprit «qui n’aurait jamais dû cesser d’être», a répondu le patron d’EDF. Pour le ministre de l’Industrie et de l’Energie, Eric Besson, «EDF et Areva redeviennent durablement et formellement des partenaires stratégiques.»

Pour autant, la montée d’EDF au capital d’Areva – il en détient déjà 2,2% – «n’est pas un sujet d’actualité. Il n’est ni étudié actuellement, ni interdit pour l’avenir», a précisé Eric Besson, qui ne sent pas chez Henri Proglio «une pression particulière pour entrer au capital d’Areva». En revanche, l’électricien pourrait marquer davantage d’appétit pour prendre une participation au capital du pôle minier d’Areva, qui doit être prochainement filialisé.

Areva et EDF ont signé hier trois accords sous l’égide de Bercy, premières concrétisations du partenariat stratégique qui doit être signé à la rentrée entre les deux groupes. Ils portent respectivement sur le cycle du combustible, sur la maintenance des réacteurs nucléaires, et sur l’EPR, le réacteur de troisième génération. Un prochain accord, sur la construction du réacteur de moyenne puissance Atmea, devrait être signé dans les prochaines semaines.

Par ailleurs, alors qu’EDF publiera ses résultats semestriels vendredi, Henri Proglio a annoncé que le groupe a battu un record historique de production nucléaire.

A lire aussi