La bourse valorise Axway près de 15 fois son bénéfice d’exploitation 2011

le 15/06/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Scindé de Sopra, l'éditeur de logiciels a fortement fluctué pour sa première journée de cotation. Les investisseurs attendent un peu plus de visibilité

Pour son premier jour de cotation, après sa scission de Sopra Group, Axway a cherché sa voie hier. L’action de l’éditeur de logiciels est montée dès l’ouverture jusqu’à 26 euros, soit un bond de 40% par rapport à son cours de référence (18,6 euros), avant de finir à 23,59 euros (+26,76%). Ce cheminement hésitant s’explique notamment par la méthode de scission adoptée par son ancienne maison mère. Axway a été distribué aux actionnaires de la SSII à la valeur de ses fonds propres, soit 300 millions d’euros. A charge pour le marché de déterminer une valeur d’équilibre.

Celle-ci s’est arrêtée hier autour de 23 euros. A ce cours, Axway capitalise un peu moins de 370 millions d’euros. Avec la dette, estimée à 150 millions d’euros, dont un financement bancaire à 5 ans d’un montant de 100 millions mis en place dès le premier jour de cotation, la valeur d’entreprise de la société monte à 520 millions d’euros. Pour 2011, Axway prévoit officiellement d’améliorer son chiffre d’affaires tout en maintenant, a minima, son niveau de marge opérationnelle. Les analystes de Natixis tablent ainsi sur une hausse de 10% du chiffre d’affaires, à 230 millions environ, avec une marge opérationnelle courante de 16%, contre 14,9% en 2010. Le multiple valeur d’entreprise sur chiffre d’affaires s’établit ainsi à un peu plus de 2,2 fois pour 2011. Le ratio de résultat opérationnel ressort pour sa part à un peu plus de 14 fois.

Ces multiples sont inférieurs à ceux de l’américain Tibco et de l’allemand Software AG, deux des principaux concurrents d’Axway. Néanmoins, ces deux éditeurs de logiciels affichent des chiffres d’affaires deux à trois fois supérieurs à celui de la société française, avec des marges opérationnelles supérieures à 20%. Outre ce handicap de taille, la valorisation d’Axway est pénalisée par le risque potentiel de retour de papier sur le marché. Les actionnaires historiques de Sopra (Sopra GMT, Geninfo et Caravelle), qui conservent 26% du capital, se sont en effet engagés à ne pas céder leurs titres pendant une période de seulement trois mois.

Enfin, avant de prendre des positions plus longues, les investisseurs devraient attendre l’augmentation de capital prévue dans les prochaines semaines par Axway. Cette levée de fonds, de l’ordre de 50 à 65 millions d’euros, servira à rembourser les avances en compte courant qui ont été consenties à la société par Sopra dans le cadre d'une convention de gestion de trésorerie.

A lire aussi