L'Adam, qui assigne en référé Hermès, ravive la menace de LVMH

le 19/05/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Hermès a fait savoir que l'association de défense des actionnaires minoritaires (Adam) avait assigné en référé la société et les membres du groupe familial «afin de priver ces derniers de l'essentiel de leurs droits de vote lors de l'assemblée générale» du 30 mai. Hermès, dans un communiqué, dénonce cette procédure en expliquant que la demande de l'Adam aboutirait au transfert du contrôle de l'assemblée d'Hermès à LVMH qui détient 20% du sellier de la rue du Faubourg Saint-Honoré. Hermès rappelle que les conditions dans lesquelles LVMH est entré à son capital font actuellement l'objet d'une enquête de l'Autorité des marchés financiers (AMF). «Hermès International considère cette assignation sans fondement et constate dans cette tentative de déstabilisation de son assemblée une nouvelle agression», poursuit le groupe. Il «confirme à l'ensemble des actionnaires et du personnel d'Hermès son contrôle de la société et sa détermination à le conserver durablement».

A lire aussi