Les AG ne baissent pas la garde sur les salaires

le 19/05/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Malgré plus de transparence, stock-options ou actions gratuites suscitent toujours la méfiance

Finalement, les dirigeants de Seb n’auront pas de stock-options ni d’actions gratuites. Quant au PDG d'Edenred, Jacques Stern, il percevra bien des indemnités en cas de licenciement mais la résolution n’a recueilli qu’une faible majorité. Coup sur coup, les actionnaires de ces deux entreprises du SBF 120 viennent de rappeler aux dirigeants leur vigilance concernant les rémunérations. Une méfiance entretenue par la forte hausse des salaires fixes en 2010, composante encore non soumise en France au vote des actionnaires.

A lire aussi