Les résultats trimestriels d’Apple dépassent à nouveau les attentes

le 21/04/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le groupe américain a enregistré au titre du trimestre écoulé une marge brute de 41,4%. Les ventes d’iPads constituent le seul bémol

La marque à la pomme a respecté la tradition d’une publication de résultats supérieurs aux attentes. Apple a en effet fait état hier soir d’un bénéfice trimestriel éclatant porté par des ventes exceptionnelles d'iPhones et de Macs. De quoi occulter partiellement des ventes décevantes d'iPads. Le titre a bondi de 3% dans le cadre des transactions électroniques après la clôture de la séance officielle à New York, et la nouvelle a soutenu les cours asiatiques cette nuit.

Le groupe américain a ainsi annoncé avoir vendu 18,65 millions d'iPhones au deuxième trimestre de son exercice alors que les marchés attendaient un chiffre avoisinant les 16 millions d'unités. Seuls 4,69 millions d'iPads ont été vendus sur la période, mais les analystes jugent que ce chiffre, moindre que les 6 millions prévus par les observateurs, ne témoigne pas d'une détérioration de la demande.

Les résultats dévoilés par Apple constituent «des chiffres explosifs» aux yeux de Channing Smith chez Capital Global Advisors. Le gérant ne peut que regretter le «bémol» des chiffres de ventes de l’iPad. Il assure qu’«on peut l’imputer aux difficultés de la chaîne d'approvisionnement au Japon. Malheureusement, ces difficultés vont sans doute se poursuivre au cours des mois à venir, mais une fois que l'été sera passé et que ces questions seront résolues, tout ira pour le mieux pour Apple». Les dirigeants d’Apple ont assuré que l’impact du séisme devrait se situer en termes de ventes à environ 200 millions de dollars pour le trimestre en cours. Soit moins de 1% du chiffre d’affaires mondial prévu.

Le chiffre d’affaires du trimestre écoulé a dès lors bondi de 83% à 24,67 milliards de dollars, contre une attente de 23,38 milliards.

Mieux, la rentabilité s’est révélée elle aussi supérieure aux attentes, marquée par une marge brute de 41,4%, alors que les analystes du consensus Reuters misaient en moyenne sur une marge de 39,03%. Le bénéfice trimestriel net d’Apple s’est quant à lui inscrit à 5,99 milliards de dollars. Soit 6,40 dollars par action contre une prévision de 5,37 dollars de la part des analystes.

Le responsable des opérations Tim Cook, qui assurait la présentation des résultats en l’absence de Steve Jobs, en congés maladie depuis janvier, a assuré que le patron d’Apple «restait impliqué dans les décisions stratégiques majeures».

A lire aussi