Feu vert européen aux aides de l'Etat français à l’équipementier Trèves

le 20/04/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

L'investissement en mai 2009 du Fonds de modernisation des équipementiers automobiles (FMEA) dans le groupe français Trèves ne constitue pas une aide d'Etat, a estimé mercredi la Commission européenne. Le FMEA avait investi 55 millions d'euros dans le groupe Trèves, qui est spécialisé dans l'équipement intérieur des voitures, et adopté un plan de rééchelonnement des dettes fiscale et sociale pour un montant de 18 millions d'euros.

A lire aussi