Areva abandonne ses objectifs financiers 2011 et 2012

le 15/04/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Anne Lauvergeon, présidente d'Areva (photo Bloomberg)

A la fin du communiqué annonçant ce matin le lancement de l'offre publique d'échange sur ses certificats d'investissement, Areva glisse que ses «perspectives financières 2011 et 2012, communiquées à l’occasion des résultats annuels 2010» ne sont plus «pertinentes» en raison des incidents dans la centrale nucléaire de Fukushima au Japon. Ce discret avertissement avait déjà été «indiqué dans le document de référence 2010», rappelle le groupe, à la page 168. La précision sur les perspectives a été faite à la demande de l'AMF. Compte tenu de la modification de son environnement engendrée par les événements japonais, Areva «a donc engagé une revue de leurs impacts sur son activité et, par conséquent, sur ses prévisions». L'impact pourrait être «négatif ou positif», indique à L'Agefi un porte-parole du groupe. Initialement, pour 2011, Areva prévoyait une progression de son chiffre d’affaires et une marge opérationnelle supérieure à 5 %. Pour 2012, il tablait sur un chiffre d’affaires de 12 milliards d’euros, sur une marge opérationnelle à deux chiffres et enfin sur un cash-flow opérationnel libre significativement positif.

A lire aussi