Veolia refinance sa principale ligne de liquidité

le 08/04/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le groupe français a signé deux crédits syndiqués : l'un de 2,5 milliards d'euros à 5 ans et l'autre de 500 millions d'euros à 3 ans

Le numéro un mondial des services à l'environnement a présenté hier une opération de crédit visant un double objectif : porter l’échéance de la ligne principale de liquidité d’avril 2012 à avril 2016 et offrir une ligne de financement spécifique aux activités du groupe en Europe de l’Est. Le groupe a mis en place 3 milliards d'euros de nouvelles facilités qui se décomposent en deux volets : un crédit syndiqué multidevise de 2,5 milliards d'euros et d'une maturité de 5 ans, ainsi qu'un autre de 500 millions d'euros à une échéance de 3 ans pour des tirages en zlotys polonais, en couronnes tchèques et en forints hongrois. Elles refinancent par anticipation un crédit syndiqué multidevises de 4 milliards d'euros non soumis à covenant financier.

Le premier crédit a été syndiqué auprès d'un groupe de 31 banques tandis que le second l'a été auprès de 23 établissements. Les deux facilités intègrent deux options d’extension d’une durée d’un an chacune. Le groupe précise avoir obtenu des conditions avantageuses pour les deux facilités avec une marge initiale de 0,50%. BNP Paribas, Société Générale Corporate & Investment Banking (SG CIB) et HSBC ont été les coordinateurs et teneurs de livre des deux opérations.

Lancée le 4 mars, la syndication a été sursoucrite à hauteur de 5,2 milliards d'euros, un «succès [qui] témoigne de la confiance du marché à l'égard du groupe et de sa solidité financière», selon les termes du communiqué. «Veolia Environnement a choisi de plafonner le montant total des nouvelles facilités à 3 milliards d’euros, en raison de sa position de liquidité très solide, et des prévisions de génération de trésorerie au cours des prochaines années», précise le document.

Le groupe dirigé par Antoine Frérot table pour cette année sur un programme de cessions supérieur à 1,3 milliard d'euros et sur un free cash-flow positif après dividende. Autre projet à l'horizon, l'introduction en bourse de Veolia Transdev - la coentreprise de transports en commun détenue avec la Caisse des dépôts et consignations (CDC) - ne devrait pas survenir avant 2012. Les deux partenaires entendent d'abord mettre pleinement en œuvre les synergies attendues du rapprochement.

A lire aussi