L’offre de Solvay sur Rhodia réveille l'intérêt du marché pour la chimie

le 04/04/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Le groupe belge Solvay a annoncé un projet d'offre d'achat amicale de 3,4 milliards d'euros sur son concurrent français Rhodia qui relance les spéculations sur une vague de consolidation du secteur de la chimie. Solvay, qui entend ainsi créer un leader mondial de la chimie, propose 31,60 euros en numéraire par action Rhodia, ce qui représente une prime de 50% par rapport au cours de clôture vendredi de Rhodia, dont le conseil d'administration a approuvé à l'unanimité l'offre de Solvay. L'offre valorise Rhodia à 6,6 milliards. Le nouvel ensemble affichera un chiffre d'affaires de 12 milliards d'euros et un Rebitda (bénéfice courant avant intérêts, impôt, provisions et amortissements) de 1,9 milliard. L'actuel PDG de Rhodia, Jean-Pierre Clamadieu, sera nommé au comité exécutif de Solvay en tant que numéro deux et est pressenti pour succéder à Christian Jourquin, le PDG du groupe belge, lors de son départ. L'action Rhodia s'est alignée globalement sur le prix de l'offre, faisant un bon spectaculaire de près de 48,5% à 31,28 euros vers 12h40, alors que le titre Solvay gagnait 1,78% à 85,35 euros à Bruxelles. Cette opération a réveillé l'intérêt du marché pour la chimie. A Paris, le titre Arkema, premier groupe français de chimie, progressait ainsi de 2,58% à 66,83 euros, alors que l'allemand Lanxess avançait de 5% à 57,42 euros et le suisse Clariant de 2% à 16,83 francs.

A lire aussi