Christine Lagarde maintient la pression sur la direction de Renault

le 18/03/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

« Il faudra que la direction et le conseil d'administration de Renault, au sein duquel l'Etat est représenté, tire les conséquences de l'analyse des responsabilités », a déclaré le ministre de l’Economie sur Europe 1. « De toute façon, le directeur général M. Pélata a été parfaitement responsable et digne dans cette affaire, il l'a dit publiquement, il tirera lui-même les responsabilités y compris en ce qui concerne sa personne », a-t-elle ajouté.

A lire aussi