EDF plombé par des provisions aux Etats-Unis et en Italie

le 15/02/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

EDF a publié des résultats 2010 plombés par des provisions aux Etats-Unis et en Italie, et a fourni pour 2011 des perspectives qui reposent sur une application de la réforme du marché français de l'électricité jugée peu probable par certains analystes. Pour 2011, l'électricien public vise une croissance organique de son résultat brut d'exploitation (Ebitda) comprise entre 4% et 6%..EDF a enregistré en 2010 un résultat net part du groupe de 1,02 milliard d'euros (-73,9%), un résultat net courant de 3,96 milliards (+11,3%), un Ebitda de 16,62 milliards (+4,4% en brut, +5,2% en organique) et un chiffre d'affaires de 65,16 milliards (+10,2%). Le groupe a comptabilisé 2,9 milliards d'euros de provisions exceptionnelles pour risques et ajustements de valeur liés à la dégradation des conditions des marchés de l'électricité et du gaz à l'international, dont 1 milliard aux Etats-Unis et 915 millions en Italie. Après avoir notamment cédé ses réseaux de distribution au Royaume-Uni et déconsolidé la dette du réseau de transport de l'électricité (RTE), et une fois qu'il aura finalisé la cession de sa participation dans EnBW en Allemagne, EDF aura réduit sa dette de près de 20 milliards d'euros.

A lire aussi