Le groupe Daimler mis en examen à Paris dans l'affaire du délit d'initié d'EADS

le 10/02/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Le groupe Daimler a été mis en examen à Paris pour "délit d'initié" dans l'enquête sur les mouvements de titres suspects d'EADS, rapporte Reuters de source judiciaire. Il est reproché à la société allemande d'avoir tiré parti d'une information privilégiée sur les retards de production de l'Airbus A380 pour céder 7,5% du capital du groupe le 4 avril 2006, avant l'annonce officielle des difficultés techniques du programme. Le groupe Lagardère a également été mis en examen dans cette affaire.

A lire aussi