ArcelorMittal affiche sa confiance pour le début de cette année

le 09/02/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le sidérurgiste anticipe au premier trimestre 2011 un Ebitda en fort rebond, entre 2 et 2,5 milliards de dollars, pour un consensus en bas de fourchette

En dépit d’une perte nette de 780 millions de dollars au quatrième trimestre 2010, principalement due à la dépréciation des activités inox avant la scission d’Aperam, le cours de l'action ArcelorMittal a rebondi hier de 2,81% à 28,015 euros à Amsterdam, les investisseurs saluant les perspectives du sidérurgiste. «La reprise graduelle de la demande sous-jacente se poursuit et nous prévoyons que l’année 2011 sera meilleure que 2010», anticipe Lakshmi Mittal, PDG du groupe. La société table sur un bénéfice brut d’exploitation (Ebitda) de 2 à 2,5 milliards de dollars au premier trimestre, soit une hausse de 8% à 35% par rapport au trimestre précédent, alors que le consensus Reuters est pour le moment à 2,03 milliards. «Pour la première fois depuis plusieurs trimestres, ArcelorMittal peut soutenir ses prévisions avec optimisme», souligne Nomura.

Le sidérurgiste mise sur la poursuite de l’augmentation des volumes et sur l’ajustement des prix de vente sur les augmentations rapides des matières premières, avec une forte reprise sur le marché américain, une croissance modérée en Chine et un restockage en Europe. Le taux d’utilisation des capacités devraient remonter de 69% au quatrième trimestre 2010 à 76% au premier trimestre 2011. Toutefois, cette accélération de l’activité entraînera une hausse de la dette au premier trimestre, prévient le sidérurgiste. D’ailleurs, le groupe cherche à refinancer une ligne de crédit de 5 millions d’euros d’échéance 2012, par un crédit renouvelable de cinq ans, selon Bloomberg.

Pour 2011, ArcelorMittal vise une augmentation d’environ 10% de sa production de minerai de fer, et compte dépenser 5 milliards de dollars pour ses investissements – contre 3,3 milliards en 2010 – dont 1,4 milliard dans la division minière.

A lire aussi