Transdev Veolia change de tête avant même sa naissance officielle

le 08/02/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Pour faciliter la fusion, la CDC et Veolia renoncent à la direction générale à parité. Jérôme Gallot dirigera le futur groupe de transports

Le principe d’équilibre affiché lors de la naissance de Transdev Veolia n’a pas résisté à l’épreuve des faits. La Caisse des dépôts et Veolia Environnement, actionnaires à parité de la société de transports collectifs, ont amendé le pacte conclu en janvier 2010. La direction générale bicéphale est remplacée par un poste de DG unifié. Surtout, celui-ci sera occupé par une personnalité extérieure à Transdev et à Veolia : Jérôme Gallot, actuel président de CDC Entreprises. Antoine Frérot, président de Veolia Environnement, devrait comme prévu présider le conseil d’administration. Conformément à ses règles de gouvernance, la CDC bénéficierait d’au moins trois administrateurs, dont un siège pour un membre de sa direction générale, Augustin de Romanet ou Antoine Gosset-Grainville.

Les fonctions futures de Cyrille du Peloux, qui aurait dû prendre la direction générale de Transdev Veolia, et de Joël Lebreton, le directeur général délégué, ne sont pas précisées. «Ils sont chargés de mener à bien la fusion, le temps de la nomination officielle de Jérôme Gallot par le conseil d’administration de Transdev Veolia», précise une source proche du dossier. La fusion doit encore obtenir les avis des instances du personnel et de la Commission des participations et des transferts. La signature pourrait avoir lieu fin février.

Les deux partenaires ne souhaitent pas expliquer les raisons de ce changement mais plusieurs sources indiquent que la parité avait montré ses limites. «La direction bicéphale compliquait les prises de décision. Avec un seul directeur général, l’organisation ira peut-être plus vite», explique l’une d’entre elle. Annoncé en 2009, le projet de rapprochement a pris plusieurs mois de retard. Du coup, si des groupes de travail ont été mis en place, Transdev et Veolia Environnement n’ont pas pu définir de business plan commun, les règles de la concurrence interdisant l'échange des données tant que la fusion n’est pas signée.

La réalisation de ce plan reviendra donc à Jérôme Gallot. Celui-ci sera aussi chargé de mener à bien l’introduction en Bourse de l’entreprise. Compte tenu du retard dans les travaux, celle-ci pourrait avoir lieu au mieux en 2012, en fonction du marché. De sources financières, aucune banque n’a encore été mandatée. Pour la fusion, Transdev était conseillée par BNP Paribas et Société Générale tandis que Lazard et Morgan Stanley épaulaient Veolia Transport.

A lire aussi